Partenaire officiel
ISIOHM devient installateur certifié Tesla !

20/012022

Depuis quelques années, le marché des voitures électriques a connu un développement croissant. Cette ruée vers la mobilité électrique au profit des voitures à essence ou diésel est née de la volonté de réduire la pollution. En effet, les véhicules électriques sont vus comme plus écologiques. Malgré cela, la composition des voitures électriques, notamment sa batterie, reste encore un point de controverse jusqu’à aujourd’hui. Leurs batteries contiennent des matériaux vraiment polluants pour l’environnement. C’est pourquoi le recyclage des batteries de voitures électriques est devenu un véritable enjeu. Suivez comment se fait le recyclage de ces vieilles batteries et leur réutilisation une fois arrivées à leur fin de vie.

Usage domestique : réutilisation des batteries de voitures électriques

En général, les batteries de voitures électriques durent en moyenne 10 ans. Arrivées à ce stade, elles vont perdre leurs capacités de stockage d’énergie. En effet, il a été constaté qu’avec une capacité de stockage en dessous de 70 % à 80 %, la batterie n’est plus assez performante pour alimenter un véhicule électrique. À ce moment, il est indispensable de la changer. Néanmoins, ces batteries, jugées trop dégradées pour la conduite, peuvent encore convenir à une utilisation domestique. Cette solution va contribuer à favoriser l’utilisation d’énergies durables ainsi que l’autoconsommation. Il faut savoir que ces batteries de voitures électriques usagées peuvent permettre de stocker l’énergie produite par les panneaux solaires. De cette manière, elles promettent une autonomie partielle ou totale en électricité. Le stockage d’énergie via ces batteries de véhicules électriques hors d’usage permet donc aux particuliers de réduire considérablement leur facture d’électricité. Ceci, tout en améliorant la rentabilité de leur installation de foyer autoalimenté. L’énergie obtenue via les panneaux solaires et stockée dans ces batteries usagées peut être utilisée quotidiennement de jour comme de nuit. Ce système de réutilisation de batteries usagées a été déjà proposé par de nombreux constructeurs comme Nissan (xStorage), Renault (Powerwault) ou encore Tesla (Powerwall).

recycler batterie voiture électrique

Processus de recyclage

Lorsque les batteries des véhicules électriques arrivent à leur fin de vie, elles peuvent être envoyées dans des centres de tri spécifique pour un recyclage. Plusieurs procédés entrent, dans ce cas, en jeu.

Démontage

Une fois arrivées dans le centre de tri, les batteries des voitures électriques usées ou endommagées feront l’objet d’une décharge complète. Cette opération sera effectuée soit par le centre de casse spécialisé soit par l’entreprise de recyclage. Le constructeur automobile est également à même de procéder à cette manipulation. Après que la batterie soit complètement déchargée, la prochaine étape consiste au démontage. Une fois démontée, la batterie sera directement transportée dans un centre de recyclage spécialisé.

Broyage

Lors du démantèlement des batteries, chaque pièce sera triée et recyclée de manière différente. Parmi ces pièces on distingue du plastique, des composants électroniques et des métaux. Les cellules lithium-ion contiennent principalement du lithium, du cobalt, du manganèse ou encore du nickel. Afin d’extraire ces différents métaux, la batterie doit passer par un broyage. Cette étape permet de récupérer les différents éléments des cellules électriques. Elle va permettre d’obtenir une poudre noire contenant tous les matériaux actifs de la cellule. La machine dédiée au broyage va également recracher du cuivre, de l’aluminium ou encore du plastique en petits morceaux. Certains procédés physicochimiques permettent également de séparer les métaux rares obtenus suite au broyage. Plus précisément, on parle de technique d’hydrométallurgie. Ce mécanisme vise à dissocier les métaux ferreux des non-ferreux. Après le tri, ces éléments seront purifiés pour être ensuite remis à l’état solide.

Récupération des différents métaux

L’objectif de la récupération des différents métaux lors du recyclage de batteries est de pouvoir les réutiliser dans les industries. Les métaux ferreux obtenus seront exploités dans l’aciérie. Ils servent à la fabrication des disques de frein des TGV ou encore des couteaux de luxe. Quant aux métaux non ferreux comme le nickel, l’aluminium et le cuivre, ils vont subir un affinage dans des solutions acides. Ces éléments sont particulièrement utiles dans la métallurgie. Par ailleurs, les métaux recyclés peuvent également servir de matières premières pour la fabrication de nouvelles batteries. Dans ce cadre, les scientifiques ont mis au point une technique qui a pour objectif de rendre ces éléments métalliques ultra purs afin qu’ils puissent être réutilisés dans la fabrication de nouvelles batteries. Il est à noter que les acteurs de cette filière veulent miser sur une économie circulaire dans l’objectif de réduire l’extraction de ces métaux rares.

Méthodes innovantes de recyclage

Actuellement, des méthodes innovantes de recyclage des batteries de voitures électriques ont été élaborées par la société allemande Duesenfeld. Elles sont basées sur une technique de recyclage à froid. Lors du recyclage, les batteries ne sont plus portées à haute température. Cette nouvelle façon de recycler les batteries usées permet de consommer 70 % d’énergie en moins. Ainsi, l’émission de gaz à effet de serre pourra être réduite. Cette technique de recyclage à froid donne aussi la possibilité de revaloriser jusqu’à 80 % des matériaux dans les nouvelles batteries. Une autre innovation dans ce secteur de recyclage de batteries pour voitures électriques est le projet ReLieVe. Développé par les sociétés Suez, Basf et Eramet, il s’agit d’un projet innovant se portant sur le recyclage à 100 % des batteries lithium-ion.

Principaux acteurs du recyclage de batteries de voitures électriques

Compte tenu de la croissance importante des ventes de véhicules électriques, le recyclage des batteries devient une question d’importance primordiale. Ceci de manière à réduire la pollution de l’environnement par les déchets chimiques. De ce fait, d’ici 2027, les recycleurs français devront augmenter trois fois plus leur capacité. En ce moment, une filière française de collecte et de recyclage de batteries vient de voir le jour. Conscients de leur responsabilité et leur devoir de préserver les ressources, les constructeurs automobiles deviennent les premiers acteurs de ce recyclage de batteries de voitures électriques. Ce projet leur permet de valoriser les batteries. En parallèle, on constate une structuration des industries spécialisées dans le recyclage de batteries de véhicules électriques. D’autre part, plusieurs pays de l’Union européenne, dont l’Allemagne et la France, se sont associés pour l’émergence d’une filière de la batterie électrique européenne. Ces acteurs du recyclage de batteries ont pour ambition de produire des batteries 100 % Made in Europe. Ceci, depuis la production de cellules jusqu’au recyclage. Toutefois, leur priorité reste le recyclage des batteries de voitures électriques.

Votre installateur de bornes de recharge pour véhicules électriques

Bénéficier jusqu'à 1500€ avec la prime ADVENIR !

Vous êtes un particulier, une copropriété ou un professionnel et souhaitez connaître le montant des aides et subventions qui vous sont destinées ? ISIOHM vous explique tout !

En savoir plus